Quelles sont les dernières actualités du référencement naturel ?

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu le temps de suivre l’actualité des moteurs de recherche de cette semaine, je vous propose de découvrir les dernières actus SEO, décryptées avec l’oeil de Nicolas, votre consultant-coach en SEO ! 🙂

Semaine du 21 Mai 2019

 

Comment j’ai identifié en 15 minutes que 3 millions de pages de ce site e-commerce n’étaient pas indexées... 🙂

Pour changer un peu, voici une étude de cas très concrète sur l’intérêt d’avoir une structure de site SEO-friendly !!

C’est arrivé en début d’année 2017, je venais de me mettre à mon compte, j’ai été missionné par le site Chapitre.com (petit concurrent de la Fnac) pour booster leur référencement naturel.

Il faut dire que ce n’était pas les chantiers correctifs qui manquaient.

Parmi les actions que j’avais déjà identifiées pendant les premiers jours de la phase d’audit :

  • Réorganisation de l’arborescence afin de limiter les niveaux de profondeur et augmenter le nombre de points d’entrée au niveau des catégories.
  • Refonte des templates listes et produits.
  • Injection de contenus qualifiés sur les pages listes.
  • Optimisation et développement du champ sémantique sur les pages listes et produits.
  • Refonte du système de pagination.

Bref, déjà pas mal de travail à venir.Pour le coup, c’était vraiment un cas d’école, car tout était à reprendre.

Mais il y avait un autre problème… De taille !!

Premièrement, vu la volumétrie de produits disponibles en base de données, je trouvais le volume de pages indexées sur Google plutôt faible.

Quand vous voyez ce genre de différentiel, il vous faut enquêter rapidement, car il doit y avoir un gros loup !!

J’ai regardé alors dans le fichier sitemap.xml.

En prenant une url au hasard de ce fichier, et en la testant sur Google, j’ai vu qu’elle n’était pas indexée.

Aie !

J’ai pris une seconde url, même résultat, une troisième, une quatrième, même résultat à chaque fois.

J’ai regardé la page de la première url testée, en regardant de près, je me suis rendu compte… Qu’elle n’était pas rattachée à la structure du site, c’est à dire qu’aucun lien du site ne pointait vers elle.

Concrètement si aucun lien ne pointe vers une page, il y aura très peu de chance que Google la trouve et l’indexe, c’est exactement ce qui s’est produit avec cette page produit.

Aucun lien ne pointait vers elle.

Qu’est ce qui s’est passé ?

Je vous épargne les détails trop techniques, car je vais vous perdre, mais sachez en tout cas qu’en raison de plusieurs bug, les catégories n’affichaient qu’un très faible volume de produits, et inversement la navigation remontante depuis les pages produits était totalement inefficace.

Mais alors Nicolas, qu’as tu fait pour remédier au problème ?

Il a fallu :

  • Réaliser un travail en base de données.
  • Valider le rattachement de 100% des produits aux catégories correspondantes.
  • Corriger la navigation remontante sur les pages produits.
  • Il a fallu faire un « comptage » en base de données pour nous assurer que 100% des pages produits étaient bien comptabilisés dans la base.

3 mois plus tard grâce à l’indexation des pages produits, on comptait déjà + 20% de trafic supplémentaire !!Voilà !!! 🙂 Drôle hein ?

Enfin là maintenant oui c’est drôle, sur le coup un peu moins, surtout quand il a fallu expliquer le problème au directeur général !! LOL

Quelle est la morale de cette histoire ?

1. Qu’il n’y a pas de petit bug.
2. Que vous avez peut-être des bugs sans même le savoir.
3. Que vous pourriez booster votre trafic en apportant quelques corrections.
4. Que vous devez vérifier que toutes vos pages sont bien indexées.

Si vous avez envie de connaitre la recette magique pour rendre votre site SEO-friendly, c’est ci-dessous que ça se passe !

Ce que vous devez faire pour rendre votre site SEO-friendly ! La liste ultime !

Semaine du 14 Mai 2019

Vous avez 2 heures pour me parler du lien entre la grenouille et le SEO !!

Non (je mets fin au suspens tout de suite), il ne s’agit pas d’une grenouille vivante, verte, visqueuse comme vous aviez en tête…

C’est encore mieux que ça !!

Il s’agit ici de LA « Grenouille Hurlante« …Quoi ? M’enfin que racontes-tu Nicolas, on ne comprend plus rien ?

La Grenouille Hurlante, ou Screaming Frog en anglais est un logiciel d’analyse structurelle de votre site ou celui de votre concurrent.

Quel est l’objectif ? Vous aider à booster votre visibilité sur les listes de résultats Google !!

Il vous permet de déceler rapidement et facilement des axes d’améliorations structurelles sur votre site :

  • Cas de duplications de contenus dans les url et les balises title et H1.
  • Niveaux de profondeur trop importants.
  • Erreurs dans les balises rel canonical.
  • Pages en noindex sans raison valable.

A maintes reprises, il m’a aidé, tellement aidé que j’ai eu envie de vous en parler dans mon article de cette semaine :

==> « Découvrez pourquoi et comment l’outil Screaming Frog peut vraiment vous aider à gérer votre SEO ? »

J’espère qu’il vous plaira, n’hésitez pas à commenter !

Qu’est-ce que le coaching bienveillant ?
A mon sens en tout cas, le coaching bienveillant est une démarche qui consiste à aider les entrepreneurs, freelances et indépendants dans leur quête de visibilité sur Google, de manière respectueuse, sans chercher à survendre à tout prix des prestations sans valeur ajoutée, être à leur écoute, leur proposer les solutions les plus adaptées tout en les challengeant.
Il n’y a pas un mais plusieurs temps de chargements de pages
Oui il y a 3 niveaux de chargements :
  • Chargement du premier octet (autour de 200 ms).
  • Chargement de la partie visible de la page sur votre navigateur (au-dessus de la ligne de flottaison) (autour d’une seconde).
  • Chargement de la page complète (autour de 4 secondes).

Article complet sur le chargement de page.

Et vous, où en êtes-vous dans votre chargement de page ?

Google vous propose de devenir testeur d’un nouveau rapport sur le temps de chargement
disponible sur la Search Console !
Le lien d’inscription est ici 🙂 https://bit.ly/2VryIs7
Quels sont les éléments SEO essentiels sur une page web ?
Les éléments essentiels d’une page qu’il ne faut pas oublier :
  • Balises méta.
  • Balises Hn (H1, H2, H3 etc).
  • Contenu éditorial.
  • Attributs alt des images.
  • Microdatas.
  • Fil d’Ariane.
  • Header / Footer.
  • Liens internes.
Bien sûr tout dépend de vos pages, et de vos objectifs. Cette liste reste théorique.
Affichage de la réalité augmentée sur les listes de résultats Google
Ce nouvel élément apparaitrait au niveau de la zone du knowledge graph sur la liste de résultats, également sur Google Maps.Source :
https://bit.ly/2YaXWrt

Semaine du 7 Mai 2019

 

-1- [Culture générale] Quelle est la part de marché de Google en France en Avril 2019 sur les moteurs de recherche ?

Cette info ne va certainement pas vous aider à construire votre stratégie SEO à moyen / long terme. En revanche, elle va vous permettre de briller en société auprès de votre famille / amis / compagne-compagnon / animaux de compagnie…

La donnée vient de Statcounter, Google représente en France 94,1% de part de marché en Avril 2019, Bing 3,16%, et Qwant 0,65%.

Non, ces chiffres ne sont pas étonnants, on aimerait seulement que Qwant grappille quelques places…

-2- L’évènement à ne pas rater ?

Quel sera l’évènement du 24 Mai prochain à 10h ? Événement plus important que votre petit déjeuner ou le café/thé/verveine avec les collègues ?

C’est bien sûr le webinaire sur le SEO local « Comment mettre en place une stratégie de référencement local ? » organisé par moi-même.

Parmi les sujets que nous verrons (liste non exhaustive) :

– Construire une page Google My Business efficace.
– Axer les éléments SEO-onpage (balisage etc) sur la dimension locale.
– Orienter les contenus et la sémantique sur l’axe local (Afficher l’adresse, le nom, le numéro de téléphone, travailler la longue traine).
– Développer les avis.
– Booster les liens locaux.

Pour vous inscrire c’est ici !

-3- Question d’un prospect « Combien de H1 par page ? »

Je vais me répéter : une seule balise H1 par page.
En revanche, vous pouvez utiliser plusieurs H2 et h3 sur la même page (tant qu’ils remplissent leur rôle de hiérarchisation des contenus sur la page, et non un rôle purement graphique comme je vois encore très souvent).

Pour aller plus loin dans le propos, je dirais aussi que le niveau 4 des balises Hn (donc balise H4) est le maximum à atteindre, au-delà cela n’a plus vraiment de sens (à part dans quelques cas spécifiques).

-4- Comment identifier sur Google Analytics le trafic provenant de sites partenaires ?

C’est une question qui revient souvent.

Encore une fois tout dépend de ce que vous cherchez, et dans quel contexte cette recherche s’inscrit-elle.

Si vous souhaitez simplement connaitre le nom des sites qui renvoient vers une de vos pages, il suffit d’aller dans la section Acquisition sur la colonne de gauche Analytics. Sélectionnez ensuite « tout le trafic » et cliquez ensuite sur « referal ».

Toute recherche devrait répondre à un besoin précis et non de la simple curiosité.

-5- Et si Google faisait payer l’accès à son service « Google MyBusiness » ?

Google a envoyé il y a quelque temps un sondage auprès de propriétaires de compte Google MyBusiness afin de savoir si lesdits propriétaires seraient prêts à payer pour accéder à certaines fonctionnalités avancées (dans le but d’augmenter les interactions / leads depuis chaque page MyBusiness). Telles que :
Devis instantané.
Bouton Réserver.
Support client Google.
Etc.

Selon ce sondage l’accès à la version payante permettrait même de gagner en visibilité sur les listes Google… Information à prendre avec de grosses pincettes, car il ne s’agit que d’un sondage, mais quand même ce serait juste incroyable (et surtout la porte ouverte à toutes les fenêtres). A suivre !

Source SearchEngineLand.

-6- Plus de data disponible sur la Search Console

La Search Console affiche 3 nouveaux rapports liés à la gestion des données structurées dans la section « Améliorations » :

– Champs de recherche associé aux liens sitelinks (Valide ou non l’intégration de la balise permettant d’afficher sur la liste de résultats Google un champ de recherche pointant vers une page résultats de recherche de votre site).

– Données structurées impossibles à analyser (concerne les erreurs identifiées dans les balises).

– Logos (intégration de balises spécifiques pour ce type de média).

 

—————————————————————

—————————————————————

Semaine du 24 Avril 2019

-1- (Petits) Soucis de communication de la part de Google sur la gestion des balises rel prev rel next

Pour rappel, ou pour information, les balises rel prev rel next sont utilisées dans le cadre d’un système de pagination !

Elles permettent à Google de comprendre que ces pages peuvent être crawlées mais pas indexées.

Cette optimisation était officiellement recommandée par Google, jusqu’à il y a quelques semaines… où on a appris que finalement cette optimisation n’était plus prise en compte… depuis plusieurs années…

Ras de marée dans la SEO sphère suite à cette annonce, et Google qui a dû revoir sa copie, notamment lors du SEO Camp en la personne de Vincent Courson porte parole SEO de Google.

Concrètement ce qui ressort de l’annonce de Vincent : Il faut conserver ces balises car elles aident Google à gérer l’exploration de votre site. Bref, on continue comme avant.

Encore une fois, Google nous a prouvé les faiblesses de sa communication. Ce n’est pas la première fois que de tels quiproquos ont lieu. En l’occurrence la colère des SEO me parait toute légitime !!

-2- Google désindexe par erreur les pages de votre site… Oups

C’est arrivé en début de mois, un bug chez Google a provoqué par accident la désindexation massive de très nombreuses pages.

Le bug a été corrigé en quelques jours, mais de nombreux sites déplorent à just titre une baisse de leur chiffre d’affaires.

Avez-vous vérifié que vos pages étaient toutes (ré)indexées ? Pour ce faire vous pouvez faire une commande site:[votredomaine] sur Google.

Si certaines url ne sont plus idexées, soumettez les à l’indexation sur votre Search Console.

Bref, le monde de Google n’est pas parfait et sa comm’ pourrait connaître quelques améliorations… Encore 🙁 !

-3- Le SEO n’échappe pas aux Poissons d’Avril

Le site Abondance nous a informé que les back links (c’est à dire les liens vers votre site provenant de sources externes) jusque là critères essentiels pour Google, n’étaient plus pris en compte… LOL !!

Bien sûr c’est un beau poisson d’Avril comme il fait tous les ans.

Non ne vous inquiétez pas, les back links continuent d’être pris en compte !!

Parmi les autres poissons d’Avril trouvés sur la toile :

  • Oncrawl (outil d’analyse de performances SEO) achète une parcelle sur la Lune.
  • La balise Hreflang (pour la gestion des sites multilingues) n’est plus prise en compte (clin d’oeil aux balises rel prev / next).
  • L’arrivée d’un nouveau moteur de recherche révolutionnaire qui va faire tomber Google…

Vous voyez en SEO, on sait rire (ou pas !). Enfin, on essaie !

-4- Que se passe-t-il sur le web en 1 minute ?

C’est le site visualcapitalist.com qui propose cette infographie. Celle-ci compare les données avec 2018.

A titres d’exemples :

  • 3,8 million de recherches sur Google en 2019 contre 3,7 million en 2018.
  • Netflix a explosé en 2019 : près de 700 000 heures regardées contre près de 270 000 en 2018…
Bref, je vous laisse regarder en détail les chiffres qui vous intéressent, mais ces données me donnent toujours le vertige.

A défaut d’utiliser ce genre d’info pour orienter vos optimisations, vous pouvez au moins l’utiliser pour briller en société !

-5- Google propose un site dédié aux chiens et aux chats (si, si, vraiment il fallait que je vous le dise)

https://whydocatsanddogs.com/ Voilà le nom du site, il traite des questions que l’on se pose quant à nos chiens et chats de compagnie…
Sauf que quand on clique sur une question pour avoir la réponse… on arrive sur une liste de résultats Google…

Bref, cette actu reste au niveau de la culture générale, mais le concept du site est plutôt sympa et peut être décliné à l’infini.

Maintenant, vous savez (presque) tout 🙂 !
—————————————————————

—————————————————————

Semaine du 30 Avril 2019

-1- Quel(s) outil(s) utiliser pour la recherche de mots clés ?

Pour être franc, il y a pléthore d’outils sur le marché, je ne vais pas vous faire la présentation complète, en tout cas pas maintenant, ce n’est pas l’objet de ce mail.

En revanche, je vous présente ci-dessous en avant première mondiale mon top 4 des outils que j’utilise régulièrement, et que j’affectionne particulièrement.

AnswerThePublic
Disponible en multilingue dont le français. Gratuit.

Sur une requête tapée il vos ressort toutes les questions qu’il a à disposition en lien avec cette requête. Très utile pour créer de la longue traine, et pour définir / enrichir votre planning éditorial.

A noter toutefois que de nombreuses questions se ressemblent, il faut faire le ménage.

En tout cas je vous le recommande très chaudement (ou froidement aussi mais ça c’est une autre histoire).

Ubersuggest
Disponible en français. Gratuit.
Cet outil a l’avantage de vous donner quelques suggestions de mots-clés.

Il vous donne pour chaque requête, le volume de recherche (mensuel moyen lissé sur l’année), le niveau de difficulté (selon le niveau concurrentiel).

Cette donnée est intéressante car lorsqu’on fait une recherche de mot clé on s’intéresse au volume de recherche ET au niveau concurrentiel.

Keywordshitter
Gratuit.

Il vous donne toutes les requêtes qu’il a en base en lien avec une requête primaire.

Pas d’information sur le volume de recherche ou le niveau de difficulté.

Comme son nom l’indique il « pisse » des mots clés. C’est déjà bien. Cela peut vous donner déjà une bonne base de travail pour établir votre champ sémantique.

Ranxplorer
Ah je t’aime toi, mon petit Ranxplorer, tu m’as tellement aidé.

Licence payante (mais vite rentabilisée).
Il y a tant à dire sur cet outil. Je dirais que c’est un concurrent de Semrush, moins ambitieux, moins de services mais très performant tout de même et capable de vous donner de nombreux inputs quant à votre analyse sémantique.

Recherche de mots clés :
Il vous donne de nombreuses opportunités de mots clés connexes avec les volumes de recherche associés, et d’autres infos (notamment sur la construction de votre cocon sémantique).

Analyse de site :
Vous pouvez auditer le votre et ceux des concurrents et aurez ainsi les requêtes sur lesquelles chaque site se positionne (très utile pour analyser votre corpus sémantique).

Bref j’adore. Il est efficace, performant et pertinent.

-2- Le rapport « Couverture » de votre Search Console ne vous parait pas à jour ?

C’est l’impression de nombreuses personnes.

Oui c’est une réalité.
En fait, depuis le bug d’indexation sur Google qui a eu lieu en début du mois d’Avril, les données d’indexation de la Search Console ne sont plus à jour.

L’outil d’inspection d’url semble buguer également (le statut d’indexation donné par l’outil n’est pas fiable). Ce sont les effets collatéraux.

N’hésitez pas à réaliser une commande « site:votredomaine.fr » pour vérifier que l’ensemble de vos url est bien indexé.

Google devrait nous tenir au courant de la correction définitive du problème ! En espérant surtout que ce problème ne se reproduise pas (on peut rêver !).

-3- Question du jour, bonjour, est-il pertinent de rajouter systématiquement du contenu sur les pages listes de catégories (notamment sur les sites e-commerce) ?

Combien de fois encore vois-je du contenu (un gros bloc de texte sans espace avec le même mot clé répété x fois : bon ok j’admets j’exagère un peu mais pas tant que ça) à vocation purement SEO sur les pages listes de catégories ?

C’est mal d’avoir recours à ce genre de pratique car même si je comprends la démarche SEO, souvent ce contenu dessert l’expérience de l’utilisateur et l’accessibilité aux produits.

Que faire alors ? Oui on peut ajouter du contenu sur les pages catégories, mais intelligemment placé (en petits blocs par exemple) et surtout qui serve l’utilisateur dans sa recherche d’information.

A titre d’exemples, ce contenu peut prendre la forme de  :

  • Liens vers des catégories complémentaires.
  • Liens vers des vidéos, des tutoriels, des guides pratiques.
  • Suggestions d’idées, avantages, impact sur l’environnement aussi…

Bref, en 2019, l’idée n’est plus de déposer du contenu partout, tout le temps, mais d’aider à travers les contenus l’utilisateur à vivre une expérience positive sur votre site, et ainsi à revenir, générer des interactions, devenir enfin un ambassadeur de votre marque.-4- RGPD et Google, où en est-on ?

Google a commencé en Allemagne à afficher sur ses listes de résultats des liens vers des sites concurrents suite au jugement de la commission européenne concernant l’abus de position dominante dont il fait l’objet.

Pas d’affichage pour le moment de ce type de liens en France, ça ne devrait pas tarder.

A voir maintenant si ces liens seront cliqués et si ils serviront réellement la cause des concurrents de Google.

Pour le moment je suis sceptique, j’attends de voir.

Attendons la suite d’ici quelques mois.

-5- Question de vocabulaire, non crawl et indexation ne sont pas la même chose !

Non je ne chipote pas, crawl et indexation ne sont pas la même chose !

Je voulais revenir sur ce point suite à un quiproquo avec un client sur une question de vocabulaire il y a quelques jours.
Je me suis dit qu’il fallait vraiment que je vous en parle, pour dissiper les éventuels doutes ur le sujet.

Le moteur de recherche crawle vos pages (il analyse le code source de vos pages, en suivant les liens les uns après les autres jusqu’à ce qu’il ait identifié l’ensemble de vos pages).

Le moteur de recherche choisi d’indexer (ou non) une page après l’avoir crawlée. Il l’indexe si elle est suffisamment de qualité selon ses critères.

Une fois que la page est bien indexée l’objectif est la faire progresser en positions sur les listes de résultats.

Cela vous parait évident ? Oui mais clairement ce n’est pas le cas pour tout le monde j’ai préféré ré expliquer le sujet.

Maintenant, vous savez (presque) tout 🙂 !
—————————————————————

—————————————————————