Arborescence de votre site web SEO et User-friendly : Comment la construire

By 5 novembre 2018Liste des articles SEO
arborescence seo-friendly de votre site web
Ce qu’on appelle l’arborescence de votre site web est un axe essentiel et nécessaire pour vos utilisateurs et pour la construction de votre SEO.
  • Pour un crawl efficace de vos pages par les moteurs.
  • Pour une hausse du nombre de pages vues.
  • Pour plus de visites et de conversions.
  • Pour un engagement plus fort des utilisateurs.
  • Pour une navigation efficace et une expérience vécue par les utilisateurs positive.

 

L’objectif de cet article est de vous présenter en détail l’intérêt de l’arborescence de votre site web, les secrets d’une arborescence bien conçue, la méthode pour concevoir une arborescence nouvelle, la méthode pour refondre une arborescence existante.

 

arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

Sommaire de l’article
  • Qu’est-ce que l’arborescence de votre site web ?
  • Pourquoi définir l’arborescence de votre site web est difficile ?
  • Les deux rôles de l’arborescence de votre site web.
  • Quelle est donc la méthode permettant d’améliorer l’arborescence de votre site web ?
  • Quelle est donc la méthode permettant de construire l’arborescence de votre site web ?
Avant de rentrer dans le détail des optimisations de votre arborescence, revenons aux basiques :

Qu’est-ce que l’arborescence de votre site web ?

La réponse vous parait aisée et pourtant…
… L’arborescence est un mode de classement hiérarchisé des données. Les différents contenus de votre site sont donc organisés, structurés et priorisés selon vos objectifs commerciaux, votre ou vos utilisateurs cibles, les besoins et contraintes de ces mêmes utilisateurs cibles.
C’est pour cela que chaque arborescence ne peut être qu’unique.
L’arborescence de votre site web correspond à sa propre architecture.
En effet, cette fameuse arborescence est la représentation fonctionnelle de l’architecture de l’information de votre site web, c’est à dire la manière dont les contenus de votre site sont organisés et hiérarchisés (sous la forme hiérarchisée d’un arbre et de ses branches. On dit alors qu’il s’agit du squelette du site ou du plan du site).
Le menu et / ou sous-menu de votre site matérialise cette arborescence.
L’arborescence peut aussi être représentée dans la page plan de site de votre site si celle-ci existe (elle n’est pas obligatoire si la structure de votre site est SEO-friendly et si l’arborescence permet l’accès aux moteurs à l’ensemble des pages de votre site).
Souvent sur un site web, l’arborescence peut prendre cette forme :
  • Page d’accueil >  Catégorie > Sous-catégorie > Article / produit.
Ou aussi :
  • Page d’accueil > Univers > Rubrique > Article / produit.
arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

Concrètement, comment fonctionne l’arborescence de votre site web ?

L’arborescence fonctionne comme un pyramide :
arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

La page d’accueil est au sommet.
Les liens présents sur sa page pointent vers les différents niveaux de profondeur, jusqu’à la base de la pyramide. L’objectif est que le maillage de liens internes permette d’accéder à 100% des contenus de votre site en un  minimum d’effort (que ce soit pour les utilisateurs ou les moteurs de recherche).
Par exemple la catégorie pantalon homme de votre site se compose de sous catégories marques, matières, taille etc.
L’arborescence part de la page d’accueil puis découle petit à petit vers les pages profondes, comme par exemple les rubriques, sous rubriques puis enfin pages articles ou produits, c’est à dire du premier niveau de profondeur au dernier, le plus profond donc.

Comment gérer cette notion de profondeur ?

La définition de l’arborescence de votre site web a de fortes répercussions au niveau du référencement naturel. En effet, la capacité des moteurs de recherche à accéder aux contenus du site dépend de la qualité de la conception de l’arborescence de votre site web.
Il vaut mieux privilégier une arborescence large en haut et peu profonde plutôt qu’une arborescence étroite en haut et trop profonde.
C’est simple, si l’arborescence de votre site web est trop profonde (comprendre plus de 5 niveaux de profondeur depuis la home page), il y a peu de chances que les robots des moteurs de recherche atteignent les pages les plus profondes (à moins de ruser sur la méthode de conception du maillage de liens internes), et il y a peu de chances que les utilisateurs trouvent facilement l’information souhaitée.
Si votre arborescence s’avère trop profonde, il vaut mieux l’élargir (c’est à dire augmenter le nombre de points d’entrée en haut de votre arborescence. Par exemple : passer de 5 points d’entrée sur votre site et 8 niveaux de profondeur à 8 points d’entrée et 5 niveaux de profondeur). De cette manière, les moteurs et les utilisateurs accèderont plus facilement à vos contenus.
Elle doit correspondre aux besoins et contraintes de l’utilisateur cible, puisque elle défini la navigation de l’utilisateur sur le site et la facilité à accéder aux différents contenus.
L’arborescence de votre site est essentielle car elle conditionne les points d’entrée sur les pages, la navigation de l’internaute sur vos interfaces, ainsi que la compréhension de vos contenus par l’utilisateur cible.

Mais alors où intervient l’architecture de l’information ?

N’oublions pas non plus que l’arborescence est la représentation fonctionnelle de l’architecture de l’information. Si l’architecture de l’information n’est pas efficace, l’arborescence ne le sera pas non plus.
L’architecture de l’Information détermine :
  •     la manière dont les contenus d’un site web sont organisés et hiérarchisés.
  •     les emplacements et interactions des différents contenus.
On parle d’un système d’organisation des informations optimal à partir du moment où celui-ci correspond aux fonctions de recherche de l’utilisateur. Si l’organisation de l’information a permis à l’utilisateur de trouver les contenus qui l’intéressait, alors le pari est gagné.

 

Il s’agit d’analyser la manière dont est organisée, catégorisée, classifiée, hiérarchisée l’information sur le site : De cette analyse, on comprend comment la navigation a été conçue (par rapport aux objectifs du site, par rapport au tunnel de conversion).

 

La pertinence de l’architecture de l’information doit aider l’utilisateur cible à naviguer sur le site, trouver l’information cherchée et finaliser les interactions souhaitées.

 

Les réflexions autour de l’architecture de l’information influent logiquement sur la structuration des bases de données.

 

Cette analyse est intimement liée à la stratégie de communication définie sur le site.

Pourquoi définir l’arborescence de votre site web est difficile ?

Définir l’arborescence de votre site web n’est pas chose aisée, tant les possibilités en terme de conception sont nombreuses.
Selon vos objectifs, vos  typologies de contenus, selon les besoins et contraintes de vos utilisateurs cibles (ce qu’on appelle les fameux personas), votre arborescence pourra prendre des formes différentes.
Sur votre site vous ne vous adresserez pas de la même manière à Jessica 17 ans, ou Georges 53 ans, et donc votre communication devra être adaptée.

Les deux rôles de l’arborescence de votre site web

Selon ce qu’on vient de voir ci-dessus, il apparait que l’arborescence a deux rôles :

Arborescence de votre site web : Un rôle structurel

Elle définit la structuration des contenus du site, puisqu’elle sert de colonne vertébrale aux contenus de votre site.
Voici ci-dessous un exemple de structure d’arborescence.
Les règles à suivre pour construire l'arborescence optimale de votre site

Les règles à suivre pour construire l’arborescence optimale de votre site

Arborescence de votre site web : Un rôle sémantique

Puisqu’il s’agit d’organiser le contenu de votre site afin de lier entre elles les pages positionnées sur le même champ sémantique. L’idée est de créer un maillage de liens internes entre pages correspondant au même univers sémantique.
Par exemple sur un site e-commerce, les pages pantalon homme seront linkées entre elles, tandis que les pages gilet femme seront linkées entre elles. La puissance de ce maillage sémantique va renforcer la sémantique de chaque page (ce qui permettra à vos contenus de mieux se positionner sur les listes de résultats Google), c’est un peu la base du cocon sémantique développé par Laurent Bourrely.
Voici ci-dessous un exemple de ce qu’on appelle le silo sémantique :
Les règles à suivre pour construire l'arborescence optimale de votre site

Les règles à suivre pour construire l’arborescence optimale de votre site

Selon l’architecture de l’information de votre site, l’arborescence peut donc s’afficher de manières différentes :

L’arborescence de votre site web affichée dans le menu de navigation principale

C’est le cas le plus classique et donc qu’on retrouve la plupart du temps.
L’arborescence de Chapitre.com est très profonde.
Exemple 1 : Accueil > Livres > Actu & Société > Histoire > Actualités
Exemple 2 : Accueil > Livres > Sciences, Médecine, Informatique > Médecine & Paramédical > Paramédical > Revues
Du fait de cette arborescence en profondeur, les moteurs analysent plus difficilement les pages profondes du site. C’est exactement ce que je vous ai expliqué ci-dessus par rapport à la trop grande profondeur de l’arborescence qui pouvait pénaliser l’analyse des moteurs de recherche ainsi que la navigation des utilisateurs.
Le site manque de catégories, ainsi un nombre trop important de produits est rattaché à chaque catégorie. Cela a pour conséquence de causer un volume trop important de pages de pagination.
Il est évident que les robots des moteurs de recherche ne peuvent pas se permettre de crawler l’ensemble des pages de pagination, ils sont obligés de s’arrêter aux premières. On imagine donc le nombre conséquent de pages jamais crawlées ni indexées.
Il apparait qu’en créant de nouvelles catégories on pourrait :
  •     faciliter le crawl de Google sur le site.
  •     limiter le volume de pages de pagination (impacts important sur la base de données).

Le champ de recherche à la place du mega menu

On peut aussi parler de Kelformation.com qui affiche un champ de recherche en haut de page en guise d’axe de navigation. La véritable arborescence apparait dans le footer. On peut naviguer par domaines, par localisations et même par diplômes.
arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

Ainsi les moteurs ont accès à l’ensemble de l’arborescence très facilement.
Decathlon.com affiche un menu de navigation classique avec peu de profondeurs.
arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

Il est donc essentiel de veiller, lors de la conception de l’arborescence en amont, au nombre de niveaux profondeur, je me répète mais c’est un élément essentiel pour arriver à un résultat efficace autant pour les moteurs que pour les utilisateurs.

Quelle est donc la méthode permettant d’améliorer l’arborescence de votre site web ?

 

 

Voici ci-dessous les différentes étapes permettant d’améliorer une arborescence existante (image SEOMix) :

arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

Cette amélioration d’arborescence existante passe par trois étapes :

  • Énumération.
  • Catégorisation.
  • Structuration.

 

Énumération

 

Il s’agit ici de lister l’ensemble des contenus (nouveaux, mis à jours) disponibles.

Dans un premier temps, il s’agit de tous les lister sans aucun ordre ni priorité, ni logique.

 

Catégorisation

 

Dans cette étape il s’agit de catégoriser ces contenus (méthode du tri par carte souvent utilisée), par univers / catégories, par types.

Toutes les formes de catégorisation sont bonnes à prendre car elles peuvent apporter des idées d’innovation auxquelles on n’avait pas pensé. Il faut être exhaustif dans son approche, et ne pas se limiter uniquement aux catégorisations qu’on connait déjà. Au contraire il faut sortir de sa zone de confort. C’est pourquoi cette approche peut paraitre longue et fastidieuse.

L’analyse des sites concurrents est bien évidemment une source d’inspiration, donc non n’hésitez pas à regarder ce que font vos concurrents.

 

Priorisation

 

Une fois que la catégorisation est effectuée, vient la phase de priorisation des contenus : Quels contenus prioriser et donc hiérarchiser et pourquoi (l’identification des volumes de recherche mensuels sur Google par mot clé peut aider à prioriser. Par exemple « téléphone mobile » est-il plus recherché que « iphone 5s »? Dans ce cas là, téléphone mobile serait le titre de la catégorie, et iphone 5s serait une sous-catégorie.

 

Cette organisation des contenus devrait correspondre (dans le meilleur des mondes) aux besoins des utilisateurs cibles, et au contexte du secteur dans lequel évolue le site.

Donc pour récapituler :
  • Lister tous les contenus du site de manière exhaustive.
  • Regrouper par thématiques et univers les contenus puis les hiérarchiser.
  • Analyser l’arborescence des concurrents.
  • Dessiner cette organisation sur papier ou logiciel (Le site Gloomaps est très très bien).
  • Mais surtout définir l’arborescence selon les besoins et contraintes des utilisateurs finaux, et donc le parcours utilisateur leur correspondant ainsi que les objectifs du site.

Quelle est donc la méthode permettant de construire l’arborescence de votre site web ?

  • Définir les objectifs.

 

  • Réaliser un premier mindmap (c’est à dire cartographie mentale) :
    • On va prendre le temps de noter sans filtre, sans frein mental ni psychologique, ni quelconque hiérarchisation toutes les idées qui nous viennent à l’esprit par rapport au nouveau site : offres, services, produits, tarifs, éléments de réassurance, attentes / contraintes et obligations des utilisateurs, conseils, astuces, guides pratiques, lexiques, bibliographies.
    • : On va noter toutes nos idées trouvées lors de l’analyse concurrentielle.

 

  • On va réaliser une étude de mots clés qui nous permettra d’enrichir ce mindmap.
    • Voici une liste de propositions d’outils qu’on va pouvoir utiliser : Semrush, Recherches associées Google, Autocompletion Google, Google Trends, Générateur de mots clés Google, Kw shitter, Answer the Public, Yooda Insights, Ubersuggest.

 

  • Une fois que le mindmap est réalisé, on va commencer une étape parfois chronophage et / ou rébarbative : Il va s’agir de lister, organiser, hiérarchiser et prioriser les contenus. Il s’agit ici de revenir au point précédent à partir du moment où les contenus sont déjà listés et connus.

 

Les problématiques liées à la définition de l’arborescence peuvent donc varier d’un site à l’autre selon ses objectifs, ses problématiques.
De la même manière, ce qui marche sur un site ne fonctionnera pas forcément sur un autre, car même sur la définition de l’arborescence la recette magique n’existe pas.

Etudes de cas sur de « mauvaises » arborescences

 

Exemple d’arborescence beaucoup trop dense et complexe : Le site de l’Université Paris Marne la vallée.

 

arborescence seo-friendly de votre site web

arborescence seo-friendly de votre site web

L’architecture de ce site est vraiment très complexe, dense et profonde.

Les niveaux de profondeur sont nombreux, et l’information reste compliquée à trouver.

Le parcours utilisateur s’avère lui aussi compliqué. Au final il y a  de l’information dans tous les sens, et on se perd trop facilement.

 

Dans un autre registre on peut parler du site de l’urssaf qui est horrible à utiliser, le parcours utilisateur n’est pas absolument pas clair, et la navigation ne permet pas une navigation simple et sereine.

 

 

Conclusion

 

Comme vous avez pu le voir tout tout au long de cet article, construire l’arborescence de votre site web afin que celle-ci soit user-friendly et seo-friendly s’avère délicat et mérite que vous y passiez du temps.

En effet, vous avez plus à perdre qu’à gagner en ne prenant pas soin de votre arborescence.

 

Désormais vous avez les clés pour soit reprendre l’arborescence déjà existante de votre site web soit en créer une nouvelle.

Dans tous les cas, pensez d’abord à vos utilisateurs, mettez vous à leur place et demandez-vous ce que vous souhaiteriez trouver sur votre site, et comment.

Enfin, cette arborescence doit être pensée le plus en amont possible de la conception du site. Si vous y pensez à la fin du projet, c’est déjà trop tard (Découvrez le guide sur la gestion de projet en mode Agile).

Vous cherchez des sources d’acquisition de trafic ? Lisez le guide !

 

Et vous ? Comment gérez-vous votre arborescence ?

Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à partager et / ou à commenter.

Si vous n’aimez pas, n’hésitez pas m’expliquer pourquoi, je ferai en sorte de m’améliorer.

Participez à notre formation Stratégie éditoriale gratuite !!

nvidal

Author nvidal

More posts by nvidal

Leave a Reply

Coaching et consulting SEO