Qu’est ce que le référencement naturel ? (définition SEO)

Auteur : ⭐ Nicolas Vidal ⭐

Table des matières

Qu'est ce que le référencement naturel (seo)

Qu’est ce que le référencement naturel ?

Ce qu’on appelle le Search Engine Optimization, ou SEO, c’est la quête de visibilité de votre site sur les listes de résultats des moteurs de recherche sur des requêtes ou mots clés en lien avec votre contenu.

Pour ce faire, il vous faut travailler sur 6 axes majeurs qui vont conditionner la réussite de votre SEO, tous complémentaires, interdépendants, et agissant à leur propre niveau.

 

Qu’est ce que le référencement naturel ?

 

Définition SEO

 

Il s’agit d’assurer la visibilité de vos pages sur les listes de résultats de Google sur une ou plusieurs requêtes en lien avec votre contenu, votre secteur d’activité.

Quand on parle de visibilité, il s’agit d’être visible sur la première page de résultats de Google. Peu d’internautes font l’effort d’aller sur la seconde page et encore moins sur la troisième page.

Avant d’espérer générer du trafic depuis Google, il faut déjà faire en sorte que Google identifie les pages du site, les analyse (on parle ici de phase de crawl), puis éventuellement les indexe.

Ensuite il convient de s’assurer que les pages soient “bien” positionnées sur des requêtes intéressantes. Seulement à ce moment là, on peut espérer générer du trafic à partir de pages positionnées en 1ère page de Google.

Pour arriver à faire positionner vos pages sur des requêtes stratégiques il faut travailler sur la structure de votre site, les templates de vos pages, le contenu éditorial et la variété des champs sémantiques traités, la popularité, et enfin la qualité de l’expérience vécue par l’utilisateur. Nous y reviendrons plus bas.

 

Pourquoi dit-on qu’il faut concentrer les efforts sur Google ?

 

Parce que Google représente en France près de 92% (chiffres Janvier 2021) de part de marché sur les moteurs de recherche.

C’est donc lui qui va nous apporter l’essentiel du trafic.

 

A quoi sert le référencement naturel ?

 

Le référencement naturel nous apporte du trafic sur nos pages. C’est donc un générateur de trafic et de prospects.

Afin de transformer les prospects en clients il faut que les pages du site soient construites afin de remplir le ou les objectifs business qui leur sont attribuées. Sinon les prospects partent. D’où l’intérêt de les retenir en leur apportant ce qu’ils cherchent : une réponse à leur besoin.

 

Quelle est la place du SEO dans la stratégie marketing digital ?

 

Le SEO est un canal d’acquisition gratuit. Il se situe dans la première phase du marketing digital, c’est à dire l’acquisition de trafic qualifié.

 

Le SEO a ses propres limites. Quelles sont-elles ?

 

Limite #1 : Ce qui marche pour un site ne marchera pas forcément pour son concurrent et inversement, chaque site étant unique.

C’est pourquoi, je préfère casser le mythe tout de suite, il n’y a pas de recette magique en référencement.

Limite #2 : Une des grandes difficultés réside dans votre capacité à savoir prioriser efficacement les différents chantiers, par rapport à leur degré d’impact et leur niveau de complexité.

Oui, en effet, les erreurs de priorisation sont courantes (moi le premier je vous assure).

Limite #3 : La dépendance forte au trafic SEO et donc à Google. Il faut arriver à diversifier les sources de trafic afin de ne pas trop souffrir d’une éventuelle perte d’audience lors d’une mise à jour (les fameux core updates) de Google.

Limite #4 : Google communique peu sur ses mises à jour justement et le fonctionnement nébuleux de ses algorithmes. Les cafouillages sur sa communication sont nombreux et assez irritants. Il faut le savoir.

Limite #5 : Parfois on a beau faire tout ce qu’on peut pour qu’une page se positionne sur une requête, ça ne veut pas, parce que nous sommes tous dépendants des algorithmes de Google. Ça aussi il faut le savoir.

Comment améliorer le référencement naturel de votre site.

 

qu’est ce que le référencement naturel : Les 6 axes fondateurs du SEO

 

Comment les 6 axes fondateurs du SEO sont-ils interdépendants et comment interagissent-ils entre eux ?

 

je pose la base de réflexion qui servira toute votre stratégie SEO :

Il faut une structure SEO-friendly (Pilier SEO structurel), dans laquelle intégrer les différents templates (pilier SEO templating), qui vont eux-mêmes héberger les contenus du site présentant une forte valeur ajoutée (pilier SEO sémantique / éditorial).

De part leur intérêt ces contenus vont générer des back links (pilier SEO notoriété), et être massivement partagés sur les réseaux sociaux (pilier SEO social) créant ainsi un cercle vertueux et pérenne.

Le dernier pilier, le pilier ux design (qui vise l’expérience positive de l’utilisateur sur les interfaces de votre site) dépend des 5 premiers piliers.

Si vous ne visualisez pas mon propos imaginez la pyramide de Maslow mais dans une optique SEO.

pilier du seo

pilier du seo

Voici en résumé la liste des piliers fondateurs :

  • Axe fondateur du SEO #1 : Pilier structurel
  • Axe fondateur du SEO #2 : Pilier templating
  • Axe fondateur du SEO #3 : Pilier sémantique / éditorial
  • Axe fondateur du SEO #4 : Pilier notoriété / popularité
  • Axe fondateur du SEO #5 : Pilier social (SMO)
  • Axe fondateur du SEO #6 : Pilier UX Design

L’ordre d’apparition n’est pas du tout anodin, comme vous avez pu le lire et le deviner ci-dessus.

 

Base fondatrice du référencement naturel #1 : Pilier structurel

 

pilier structurel du réf naturel

pilier du seo

Le pilier structurel est la première étape pour construire votre stratégie de référencement naturel.

Nous avons besoin de créer un site dont l’ensemble des contenus puisse être facilement et rapidement analysable et indexable par les robots des moteurs de recherche.

Sans cette étape capitale, difficile effectivement d’imaginer une indexation de vos contenus, pages de ventes, pages articles, pages produit.

Ci-dessous la liste des axes structurels à travailler / optimiser lors de la création / construction / développement / refonte de votre site :

  • Accès aux moteurs en priorité aux pages SEO.
  • Indications aux moteurs de ne pas crawler / analyser les pages non SEO / inutiles au référencement (pages dupliquées, pages sans contenu ou affichant trop peu de contenus) + Identification et gestion de toute la part de crawl dit “inutile”.
  • Identification et contrôle des cas de duplication de contenus : Les moteurs sauront quelles pages de référence prendre en compte.
  • Optimisation du temps de chargement. Attention aux signaux web essentiels et aux critères de la “Page Experience”.
  • Accès à l’exhaustivité des pages de contenus (pages SEO) par les moteurs de recherche.
  • Formalisation de la structure des url pour éviter les bugs, la duplication de contenus, et favoriser une écriture user-friendly (voir le dossier qu’est ce qu’un site user friendly).
  • Identification et gestion des url orphelines dans l’index Google.
  • Création et validation des accès Search Console et Analytics.
  • Création d’une arborescence large et peu profonde (plutôt que restreinte et profonde).
  • Création d’une architecture de l’information axée utilisateur.
  • Gestion des erreurs 404 et gestion des liens vers des redirections 301.
  • Gestion du Robots.txt et gestion des zones “inutiles” au SEO de votre site.
  • Création et gestion du fichier Sitemap.xml.
  • Gestion des contenus “cachés”.
  • Création des parcours de navigation + maillage interne.

Le temps de chargement par exemple a une incidence non négligeable sur le crawl des robots des moteurs de recherche ainsi que sur l’expérience vécue par les utilisateurs.

En parallèle, si le contenu de votre site est trop massivement dupliqué, cela peut avoir des répercussions négatives sur le temps que les robots des moteurs de recherche vont passer à analyser vos pages.

Ainsi vous focaliser sur la structure de votre site s’avère indispensable et à la base de toute bonne stratégie de référencement viable et pérenne, même si ce pilier concerne des sujets techniques (pas toujours accessibles pour des non techniciens, donc parfois vus comme barbares ou soporifiques).

 

Base fondatrice du référencement naturel #2 : Pilier templating

 

pilier templating du référencement naturel

Rendre vos templates de pages SEO-friendly, c’est tout l’objet du second pilier sur les templates de pages.

En effet, il faut respecter certaines règles pour permettre à vos pages d’être bien comprises et considérées par les robots des moteurs de recherche.

Voici ci-dessous la liste des éléments permettant de rendre vos pages SEO friendly :

  • Afficher et respecter le format des balises méta : Title / Description.
  • Afficher et respecter le format des balises Hn : H1, puis H2, puis H3 jusque H6 (rarement utile de dépasser le H3).
  • Afficher et respecter le format de la balise rel canonical.
  • Afficher et respecter le format des balises rel prev rel next : dans un contexte de pagination (pages catégories essentiellement).
  • Afficher et respecter le format des balises Hreflang : Dans un contexte de site avec des différentes versions linguistiques (exemple : Sarenza.com).
  • Afficher le fil d’Ariane et le faire correspondre à l’arborescence réelle.
  • Afficher les attributs alt et en optimiser les contenus.
  • Afficher les microdata pertinents et sans bugs.
  • Afficher les liens internes qui correspondent au contexte de la page en cours (voir le dossier sur les règles de navigation et le maillage interne).
  • Afficher le contenu éditorial de la page en cours.
  • Afficher la balise meta viewport dans la section <head> de la page.
  • Afficher la balise de gestion index noindex pour les robots : <metaname=”robotscontent=”index, follow, max-snippet:-1, max-image-preview:large, max-video-preview:-1” />
  • Assurer l’affichage mobile-friendly de vos pages. Attention aux erreurs d’ergonomie mobile, et attention à la priorisation des contenus à afficher (le device mobile est plus limité que le desktop, on ne peut donc pas afficher autant de contenu qu’en desktop).

Par exemple, la balise title est quasiment l’élément essentiel pris en compte par Google. Il doit utiliser les bons mots clés (c’est à dire les mots clés recherchés par les internautes), mais surtout le contenu de la balise title doit correspondre au contenu de la page correspondante.

 

Base SEO #3 : Pilier sémantique / éditorial

 

Pilier éditorial et sémantique du référencement naturel

Ce pilier s’avère stratégique car il crée un lien entre le site et les utilisateurs et les prospects. Leur intérêt pour vos contenus est essentiel, c’est à vous, en tant que créateur de contenu, qu’incombe ce rôle.

Grâce à lui, l’objectif sera se développer la visibilité de votre site sur les listes de résultats Google sur un certain nombre de requêtes propres à votre secteur.

Il vous faut également vous démarquer de vos concurrents (par votre expertise, votre offre différenciante, mais aussi et surtout par votre personnalité dans votre contenu, vos valeurs, votre vision. Ce sont ces deux derniers points qui vous permettront de toucher émotionnellement et inspirer les prospects qui partagent les mêmes valeurs que vous). Cette approche sera encore votre meilleur marketing.

  • C’est à cette étape qu’on va définir et développer les éléments suivants :
  • La stratégie éditoriale à développer selon les objectifs business, les objectifs éditoriaux, les besoins et contraintes des utilisateurs cibles.
  • Les axes de la communication : Axer celle-ci sur les valeurs, la vision et la mission entrepreneuriale, parler de pourquoi on fait ce qu’on fait avant de parler de comment on fait.
  • Les axes de la charte éditoriale.
  • Les sujets à traiter (pages de ventes ou articles) + Choix des mots clés (requêtes middle tail, long tail), des territoires sémantiques.
  • (On rentre ici dans la phase des optimisations sémantiques en utilisant des outils comme 1.fr ou Yourtextguru qui permettent de définir les mots clés importants. >>> A vous après de les intégrer dans votre contenu sans chercher à suroptimiser et en gardant une écriture la plus user friendly possible. L’équilibre entre l’écriture SEO et orientée utilisateur s’avère souvent fragile. Ne pas oublier pour autant que vos contenus s’adressent en priorité à vos utilisateurs puisqu ce sont eux, encore une fois, qui vont générer les interactions que vous leur proposez.
  • Formaliser cette liste au sein du planning éditorial.
  • Construire les différents contenus en respectant les règles de la rédaction web.

 

Quelques guides pour vous aider :

 

Base SEO #4 : Pilier notoriété / popularité

 

L’acquisition de notoriété est un axe de développement SEO très important. En effet, Google favorise les pages, à contenu similaire, qui ont la plus grande popularité.

Alors comment se manifeste cette popularité ? Comment la noter ?

Grâce à la qualité et la quantité de liens pointant vers vos pages depuis des sources externes.

Voir le dossier sur l’acquisition de notoriété.

A cette étape, on va définir et développer la stratégie à mettre en place quant à l’acquisition de ces fameux backlinks.

Les techniques d’acquisition de backlinks ont bien évolué depuis le début des années 2000. Et les outils également. Même si le PageRank fait encore partie des critères de classement, il n’est plus disponible à la consultation par le grand public.

A mon sens le link baiting (générer un contenu suffisamment de qualité – interviews, infographies, articles invités par exemple – pour attirer des liens entrants) est la stratégie la plus qualitative et la plus pérenne.

D’autres techniques existent, telles que :

  • Analyse et identification des back links des concurrents.
  • Annuaires de (très bonne) qualité.
  • Rachat de domaines expirés.
  • Echanges de liens.
  • Liens dans les forums.
  • Réseaux de sites.
  • Achat de liens (déconseillé par Google officiellement, à faire intelligemment).
  • Commentaires de blogs.

 

Base SEO #5 : Pilier social (SMO)

 

C’est ici qu’on va définir et développer la stratégie à mettre en place pour asseoir votre visibilité sur les réseaux sociaux.

Mais en premier lieu, il faut définir le périmètre du champ d’action :

  • Quels objectifs.
  • Quels réseaux.
  • Volumes et intervalles de publications.

 

Base SEO #6 : Pilier UX Design

 

seo ux

Le sixième et dernier pilier UX design est dépendant de tous les autres piliers. A l’heure du projet de Google “Page Experience”, il faut montrer patte blanche :

  • Veiller à l’affichage mobile.
  • Activer le protocole https.
  • Navigation sécurisée.
  • Pas de publicité interstitielle intrusive.

signaux web essentiels - qu'est ce que le référenceement naturel

Concernant les signaux web essentiels, il vaut :

  • Veiller à la longueur du temps de chargement (qui n’a pas d’impact réel sur le positionnement de vos pages).
  • Veiller à la réactivité de la page après la génération d’une interaction.
  • Veiller à la stabilité de la page (bug d’affichage après une interaction).

 

Rappelons ici que :

  • L’UX design a besoin, pour être efficace d’une structure de site pérenne et seine.
  • L’UX design a besoin, pour être efficace de templates de pages bien construits, générateurs de trafic et de conversions.
  • L’UX design a besoin, pour être efficace d’un contenu éditorial qui apporte de la valeur ajoutée au lecteur, un contenu qui réponde à ses interrogations.
  • Ce contenu sera relayé sur les sites partenaires et les réseaux sociaux.

Avant de rentrer dans le détail de ce dernier pilier, revenons déjà sur la définition de ce qu’est l’UX design.

L’UX design, ou conception de l’expérience utilisateur, c’est offrir la bonne expérience à son utilisateur cible (c’est à dire le persona) en répondant efficacement à ses besoins et ses problématiques.

Ce qui implique en amont de connaitre sa cible, et surtout connaitre et comprendre ses besoins afin d’y répondre efficacement.

Il s’agit donc d’offrir des produits et des services adaptés à son persona, apporter du contenu de qualité, à jour et pertinent, offrir une navigation, un parcours, et des templates multi devices adaptés à ses besoins.

D’où l’intérêt de proposer (tant que possible) à ses utilisateurs de tester une nouvelle interface un nouveau produit ou service afin d’analyser son comportement et son utilisation et valider ou non la pertinence du produit.

C’est pourquoi il est important d’axer les optimisations sur le site et les interfaces sur deux points de vue : Le SEO, ainsi que la conception centrée utilisateur.

Ce sont deux approches différentes mais qui peuvent être tout à fait complémentaires et non dissociées.

On peut améliorer l’efficacité d’une page sans casser / détériorer son SEO.

Tout est une question de compromis.

Donc oui le pilier UX design s’avère décisif dans le développement du trafic et du volume de conversions.

Et inversement l’UX design est détérioré si le contenu éditorial n’est pas de qualité suffisante, ou si le temps de chargement de pages s’avère trop long.

Oui ce pilier UX design est lui aussi très important dans la chaine des optimisations du référencement naturel.

L’optimisation de votre site selon les piliers mentionnés ci-dessus est intimement liée à l’actualité de votre site : les projets en cours ou à venir, les problématiques et contraintes rencontrées.

Ainsi à chaque période de vie de votre site correspond un type de chantier spécifique.

 

qu’est ce que le référencement naturel : Les différentes formes

 

Votre objectif est donc d’apparaitre sur les listes de résultats de Google, sur des requêtes en lien avec votre secteur et votre activité. L’affichage des résultats peut prendre différentes formes :

  • Apparaitre sur les listes classiques.
  • Apparaitre sur Google Images (ce sont vos images qui sont indexées et qui remontent si le contenu de l’attribut alt correspond à la requête de l’internaute).
  • Apparaitre sur Google Actualités (il faut prouver que vos contenus traitent de l’actualité du moment).
  • Apparaitre sur Google Vidéos (si vous proposez des vidéos dans vos contenus).
  • Apparaitre en local (sur des requêtes locales via la fiche Google My Business ou le pack local).
  • Apparaitre en vocal via les résultats donnés par les interfaces vocales.

 

Qu’est ce que le référencement naturel : Le SEO en 2021

 

Voir le dossier complet sur les axes stratégiques du SEO en 2021.

Parmi les axes sur lesquels vous focaliser :

  • La qualité des contenus.
  • Votre visibilité en local.
  • Cibler la position 0 (attention aux limites de ce nouvel eldorado : ce n’est pas la terre promise, ni un gain de trafic, au contraire).
  • Activer le https.
  • Veiller au temps de chargement et aux signaux web essentiels (voir le rapport de la Search Console).
  • Veiller à l’affichage mobile.
  • Veiller aux optimisations classiques.
  • Penser à la conception centrée utilisateur : Pensez utilisateur avant tout.

 

Qu’est ce que le référencement naturel : Les mauvaises pratiques à éviter

 

Une des manières d’assurer la visibilité de vos pages sur les listes Google reste la présence de mauvaises pratiques :

  • Booster artificiellement la popularité de vos pages avec de “mauvais” bac links : liens achetés par exemple ou liens avec les mêmes ancres.
  • Ajouter toutes les variantes du mot clé principal dans le titre (et dans le contenu aussi).
  • Rajouter x fois le même terme, quitte à rendre le contenu imbuvable pour le lecteur.
  • Texte blanc sur fond blanc.
  • Ecrire du contenu dans la seule optique du référencement sans penser utlisateur.
  • Utiliser massivement la même ancre de lien partout.
  • Créer une page dédiée à chaque variation d’un mot clé (pages : assurance auto, assurance voiture, assurance automobile).

 

Qu’est ce que le référencement naturel : Le “SEO pensé utilisateur”

 

Découvrez ici ce qu’est un site “utile” et user friendly.

Découvrez ce qu’est l’engagement utilisateur et comment le booster.

Favoriser l’expérience utilisateur grâce à une architecture de l’information pensée utilisateur.

Favoriser l’expérience utilisateur grâce à une arborescence pensée utilisateur.

Pourquoi parler de conception centrée utilisateur ? Parce que pour transformer un prospect en client il faut lui proposer un site, des contenus, une offre de service, une navigation interne qui soient focalisés sur les réponses apportées à l’utilisateur. Le prospect devient client si votre site répond à ses besoins.

Il devient ambassadeur s’il sent que le site lui apporte ce dont il a besoin.

Mais surtout, surtout un prospect devient client s’il sent qu’il partage les mêmes valeurs que le créateur du site, s’il se sent inspiré par la mission et la vision du créateur du site.

Un site utile est donc également un site qui sait véhiculer les valeurs et la mission de l’entrepreneur, et dont le contenu est capable d’inspirer le prospect.

 

Conclusion

 

Vous connaissez désormais la liste des actions à accomplir pour mener à bien et de manière pérenne votre stratégie de référencement naturel.

La question maintenant est comment prioriser les actions, je peux vous accompagner en mode coaching.

Découvrez les conseils sur la dimension UX design.

 

Pour aller plus loin

 

Connaissez vous la différence entre le white hat SEO et le black hat SEO ?

 

  • Le SEO white hat est ce qu’on appelle le référencement correspondant aux guidelines officielles des moteurs de recherche.
  • Le SEO black hat met en place des actions ne correspond pas aux guidelines officielles de Google, c’est à dire des actions visant à gagner les premières positions sur les listes Google, rapides et souvent non respectueuses des recommandations (par exemple du contenu suroptimisé pour les moteurs mais sans intérêt pour les utilisateurs).

 

Que sont les logs serveurs ? Qu’est ce que l’analyse de logs serveurs ?

 

A chaque appel d’une page ou d’un fichier de votre site, votre serveur enregistre toutes les connexions. Cela donne de nombreuses informations sur les comportements des internautes sur votre site mais également sur la manière dont Google et autres moteurs vont crawler votre site. On se sert donc de l’analyse de logs pour voir les pages que Google crawle par jour par rapport à la volumétrie du site. On peut affiner l’analyse par type de pages (articles, produits, catégories …), par moteurs, par user-agent, par codes réponses. On peut ainsi définir de nombreux kpi et les suivre régulièrement. Botify et Oncrawl sont des outils très puissants qui matchent les données issues de logs avec l’analyse de la structure de votre site, et avec des outils comme Google Analytics ou Xiti/ AT Internet.

 

Qu’est ce que le crawl budget ou budget de crawl ?

 

Il s’agit du volume de pages de votre site que Google peut crawler lors d’une session de crawl. Ce budget de crawl dépend de la volumétrie du site, de sa structure, de ses mises à jour, de l’ajout ou non de nouveaux contenus, de ses contraintes. Il s’agit de faire en sorte que le crawl par Google ne se focalise que sur les zones “utiles” de votre site (par exemple : fiches produits, listes, articles).

 

Qu’est ce que le crawl (façon GoogleBot, pas la nage) ?

 

Il s’agit de la phase d’analyse des robots d’un moteur de recherche sur les pages de votre site. Les robots analysent le code source de vos pages et suivent les liens présents sur chacune de vos pages jusqu’à ce qu’ils n’aient plus rien à analyser (ce qui ne veut pas dire que l’exhaustivité du site sera analysé).

 

Qu’est ce que le crawl inutile ?

 

Il s’agit du crawl des robots des moteurs sur des pages ne présentant pas d’intérêt SEO. Il s’agira par exemple :

  • Pages dupliquées (filtres, bugs dans les variables).
  • Pages Panier, Création de compte.
  • Pages CGV, CGU, mentions légales.

 

A l’inverse, qu’est ce que le crawl utile ?

 

Il s’agit du crawl des robots des moteurs sur des pages présentant un intérêt SEO. Il s’agira par exemple

  • Pages produits.
  • Pages listes.
  • Pages articles.
  • Toutes les pages ayant un objectif de trafic et de conversion.

 

Qu’est ce que Googlebot ?

 

Il s’agit du robot de Google qui vient scanner le contenu des pages d’un site. On parle aussi de Googlebot Mobile. Il s’agit du robot adapté aux pages mobiles.

 

Qu’est ce que le Disallow ? A quoi sert-il ?

 

Il s’agit de la commande dans le fichier robots.txt qui permet de bloquer au crawl de Google une url ou une variable d’url. Disallow s’oppose à allow qui autorise à Google le crawl d’une page. Par défaut, les commandes ajoutées dans le robots.txt sont les disallow.

Que sont les balises hreflang ?

 

Il s’agit d’une balise à poser dans la section head de vos pages. Elle sert à faire la correspondance entre deux pages traitant du même sujet en deux langues différentes. Exemple ici : <link rel="alternate" href="http://example.com/fr-be" hreflang="fr-be"/> <link rel="alternate" href="http://example.com/fr-ca" hreflang="fr-ca"/> <link rel="alternate" href="http://example.com/fr-ch" hreflang="fr-ch"/> <link rel="alternate" href="http://example.com/fr" hreflang="fr"/> La source officielle est : Balises Hreflang

 

Comment définir le champs sémantique d’un site ?

 

Il s’agit de l’ensemble des requêtes présentes dans le contenu des pages d’un site sur une ou plusieurs thématiques, et sur lesquelles ledit site pourra potentiellement se positionner sur Google. L’objectif est dans un premier temps d’être exhaustif dans la couverture sémantique d’une ou plusieurs thématiques puis dans un second temps d’élargir ce champ sémantique afin de multiplier le potentiel de visibilité sur Google.

 

Qu’est ce que le cocon sémantique ?

 

C’est une technique développée par Laurent Bourrely qui consiste à linker entre elles des pages d’un même univers selon une organisation et une méthode particulière, via une navigation descendante, transverse et remontante. Exemple : la discographie de Rihanna : On aurait 20 pages sur les différents albums de Rihanna. Du fait du linking interne, le poids sémantique de ces pages est renforcé a plus de valeur pour Google.

 

 

D'autres sujets à découvrir

Gagnez en autonomie sur votre SEO grâce aux 4 classes virtuelles SEO découvertes de Nicolas

Gagnez en autonomie sur votre SEO grâce à la masterclass SEO (10 classes virtuelles + coaching à la carte) de Nicolas