Moteur de recherche interne : faut-il indexer les pages de résultats ?

moteur de recherche interne

Faut-il indexer les pages de résultats de votre moteur de recherche interne ?

De nombreux sites (notamment e-commerce) proposent aux utilisateurs un moteur de recherche interne en complément de leur navigation classique pour les aider à poursuivre leur navigation.

Le moteur de recherche interne fonctionne comme un moteur de recherche “classique” c’est à dire qu’une page de résultats est générée à chaque appel serveur.

Autant de pages de résultats de recherche générées donc que de recherches effectuées sur le moteur interne.

Selon la pertinence et la qualité des résultats obtenus, on peut s’interroger sur l’intérêt d’indexer ces pages en complément des pages catégories déjà présentes dans l’arborescence de votre site.

Notre point de vue est que les listes de résultats de votre moteur de recherche interne ne peuvent être indexées que sous certaines conditions.

En effet, il s’est souvent avéré par le passé que l’indexation massive et sans conditions des listes de résultats du moteur de recherche interne causait plus de mal que de bien à votre site.

Voyons pourquoi.

 

Sommaire

 

  • Retour sur le moteur de recherche interne
  • Partir du principe général que les listes de résultats de votre moteur de recherche interne ne doivent pas être indexées
  • Indexer au cas par cas les listes de résultats de votre moteur de recherche interne
  • Qualité des résultats du moteur de recherche interne
  • Rendre les listes indexables et indexées SEO-friendly
  • Inciter les utilisateurs à utiliser le moteur de recherche interne en complément de la navigation classique
  • Conclusion

 

Retour sur le moteur de recherche interne

 

Je ne vais pas vous faire un cours complet sur le fonctionnement des moteurs de recherche.

fonctionnement moteur de recherche interne

Credit : Researchgate.net

En revanche, ce qui va nous intéresser ici c’est :

  • La qualité et la pertinence des résultats obtenus.
  • Et la gestion des résultats selon l’historique des requêtes tapées sur le moteur interne.

Je m’explique :

  1. Les résultats obtenus sur la page de recherche sont-ils pertinents par rapport à la requête tapée ?
  2. La méthode de calcul des résultats (recherche booléenne etc) est-elle pertinente ? (recherche faite sur le titre, le h1,le contenu éditorial ? y-a-t-il un système de pondération ?)
  3. Y-a-t-il un système d’autocomplétion sur le moteur interne ?
  4. Y-a-t-il des suggestions de recherche en lien avec la requête initiale ?
  5. La génération des listes de résultats est-elle contrôlée à un point donné ? Par exemple, quel serait l’intérêt de conserver en base de données plusieurs requêtes quasi-identiques, telles que “pantalon femme”, “pantalons femme”, “pantalons pour femmes”, “pantalon de femme”, “achat pantalon femmes”. En effet les résultats obtenus sur chacune de ces requêtes seront les mêmes.
  6. De fait au lieu d’afficher une nouvelle liste sans prendre en compte l’historique de recherche, la solution serait d’afficher un système d’autocomplétion avec les requêtes associées.

Bref, on peut se retrouver facilement avec 20 pages de résultats quasiment identiques pour une seule et même requête.

L’intérêt SEO et pour les utilisateurs est quasi nul. On est face à de la duplication de contenu.

Dernier point à prendre en compte, et pas des moindres, les pages listes de résultats sont la plupart du temps en dehors de la structure du site, c’est à dire qu’elles ne sont pas linkées depuis des pages catégories ou produits ou articles.

Elles ne bénéficient donc pas de transfert de jus.

 

Partir du principe général que les listes de résultats de votre moteur de recherche interne ne doivent pas être indexées

 

Un autre problème apparait : des listes de recherche dont la requête correspond à une catégorie ou une rubrique déjà existante.

Surtout si les pages de résultats sont laissées ouvertes à l’indexation.

Je touche ici le coeur du problème : la duplication de contenu massive entre les catégories existantes et les pages de résultats de recherche interne.

La page “pantalon femme” peut être à la fois une page catégorie et une page liste de résultats interne.

L’internaute ne verra peut-être pas la différence, mais les moteurs comprendront que les deux pages sont en concurrence.

 

Alors que faire ?

Encore une fois, chaque site est différent, et il vous faudra oeuvrer selon vos propres problématiques.

Afin de limiter tout risque de duplication, je commencerais par bloquer au crawl et à l’indexation les pages listes de résultats interne (évidemment cela dépend aussi de la part de trafic généré par ces listes de résultats, et les sources de trafic : si vos pages de résultats génèrent 60% de votre trafic et que c’est 75% de trafic en provenance de Google, ne prenez pas en compte cette recommandation).

Ou si je prends en compte le scénario cité plus haut, je fermerais la génération de nouvelles listes de résultats.

En tout cas, dans un premier temps, j’arrêterais l’hémorragie.

 

Pour ce faire, deux solutions :

1. Bloquer le crawl des pages listes de résultats dans le fichier robots.txt (voir le guide complet sur le robots.txt).

Une ligne suffit. Par exemple :

Disallow : /search/q=[requête]

Tout dépend du format d’url choisi pour ces pages.

 

2. Ajouter une balise noindex dans la section <head> de vos pages listes de résultats.

Indexer au cas par cas les listes de résultats de votre moteur de recherche interne

 

Plus haut, il était question de duplication massive de contenu, mais il peut aussi s’avérer qu’une page de résultats internes (le système de filtres sur les listes e-commerce pourrait être également concerné par le problème) présente un vrai intérêt. Et de fait qu’elle puisse être indexée sur Google.

Par exemple nous avons la page catégorie

  • “Pantalon homme”.

Et une page liste de résultats interne :

  • “Pantalon homme 39€”.

Certes avoir une page “Pantalon homme 39€” ne présente pas forcément beaucoup d’intérêt, mais réorienter la page “Pantalon homme 39€” en page “Pantalon homme pas cher”, ça c’est intéressant.

C’est donc une nouvelle page qui peut être intégrée dans la structure du site, être indexée sur Google, générer du trafic et de la conversion.

Des exemples comme ça, je pourrais vous en sortir plein d’autres. Encore une fois, les choix à faire dépendent de votre environnement technique, de vos projets.

Gardez en tête surtout que le choix d’ouvrir à l’indexation une page liste de résultats doit correspondre aux besoins des utilisateurs cibles.

Ladite page a-t-elle un intérêt pour eux ?

Question : Comment ouvrir une seule page à l’indexation quand toutes les pages résultats de recherche sont en noindex ?

Réponse de Normand : tout dépend de votre environnement technique.

La pratique que j’ai le plus vue dans cette situation, était d’intégrer la page “en dur”, c’est à dire en statique ou quasi-statique (pour les appels en base de données), dans la structure du site. Comme une page rustine finalement.

 

Qualité des résultats du moteur de recherche interne

 

Mais pour que ce scénario puisse se concrétiser il faut que les résultats affichés sur la page correspondent bien à la requête.

C’est à dire des pantalons hommes pas cher. Il faut que les résultats soient exhaustifs.

Pour ce faire, il faut que les règles de gestion et de recherche soient claires :

  • Recherche dans le titre, le contenu éditorial, la fiche technique.
  • Recherche du mot clé en base : prendre en compte le singulier / pluriel. Prendre en comptes les fôtes d’aurtografe.
  • Système de pondération avec par exemple les recherches associées.

Rendre les listes indexables et indexées SEO-friendly

 

Afin que les listes de résultats du moteur de recherche interne puissent être indexées il faut qu’elles respectent les règles de gestion d’une page SEO-friendly.

Découvrez le guide pour référencer une page efficacement.

Découvrez le guide pour indexer rapidement une page web.

Découvrez le guide pour linker efficacement vos pages entre elles.

Attention au temps de chargement de pages : Découvrez notre guide sur le temps de chargement.

Faites attention à ce que vos pages soient mobile-friendly : Découvrez notre guide sur les règles ergonomiques.

Afin d’identifier le volume de pages réel sur votre site, faites le test avec Screaming Frog : voici le guide pour l’utiliser correctement.

Découvrez également notre guide sur le référencement d’un site e-commerce.

Et enfin, si vous souhaitez réaliser un audit SEO de votre site, voici le guide.

Inciter les utilisateurs à utiliser le moteur de recherche interne en complément de la navigation classique

 

Afin que les utilisateurs se servent de votre moteur de recherche ou aient envie de s’en servir, il faut déjà que ledit moteur soit valorisé sur vos pages.

Il faut qu’il soit visible, affordant, que l’utilisateur puisse s’en servir en complément de la navigation classique ou même comme unique moyen de navigation.

 

Conclusion

 

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, l’utilisation modérée, contrôlée de votre moteur n’est pas si évidente.

La gestion de ce moteur interne doit répondre à des règles strictes et pertinentes de gestion, afin que seul “le meilleur” de ces pages soient indexées.

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à partager, liker, commenter.

Merci.