Warning: Illegal string offset 'ssb_og_tags' in /home/thasuycn/public_html/wp-content/plugins/simple-social-buttons/simple-social-buttons.php on line 1466

Search Console : Mode d’emploi pour créer de la valeur

By 3 novembre 2019Liste des articles SEO

La Search Console, anciennement Google Webmaster Tool, est un outil développé par Google à destination des webmasters en priorité (disponible pour toute personne capable de justifier qu’elle est propriétaire de son site).

Il donne énormément d’informations sur la manière dont Google comprend et analyse votre site.

Cette Search Console est assez simple à installer et à utiliser au quotidien.

Elle peut et même doit très rapidement devenir votre allié dans la gestion de votre référencement.

Par exemple, je regarde ma Search Console tous les matins quand je commence à travailler. C’est devenu pour moi un réflexe.

La SC a changé d’apparence il y a quelques mois. La nouvelle version se veut plus simplifiée, plus accessible.

Malheureusement, certaines fonctionnalités ne sont plus disponibles dans cette V2 (il faut bien que je râle quand même 🙂 ).

Concrètement, qu’avez-vous besoin de savoir :

  • Quelles informations donne-t-elle ?
  • Comment les analyser et les utiliser à bon escient ?
  • Quels réflexes devez-vous avoir tous les matins en vous connectant à l’outil ?

C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Vous êtes prêt.e ? C’est parti !

Sommaire

 

  • Search Console : Comment l’installer ?
  • Search Console : Portrait des différentes fonctionnalités
  • Search Console : Les différents KPI (indicateurs clés) à prendre en compte
  • Conclusion

 

Search Console : Comment l’installer ?

 

Afin d’utiliser la Search Console, il vous faut d’abord un compte via cette page : https://search.google.com/search-console

Je précise que les copies d’écran qui vont apparaitre tout au long de l’article correspondent à un site dont je m’occupe et qui a à peine 1 an.

Vous ajoutez le domaine dont vous êtes propriétaire.

search console paramètresAfin de valider le fait que vous avez bien la main sur votre site, vous avez deux alternatives (les plus faciles) :

  • Soit il vous faut ajouter une balise méta dans la section head de la hp.

Selon votre environnement technique, les méthodes diffèrent. Via WordPress, cela se passe dans la section paramètres SEO. Vous ajoutez le code de la balise dans le champ Search Console prévu à cet effet, c’est très simple.

  • Soit il vous faut afficher un fichier html à la racine du site. Vous pouvez procéder à cette manipulation avec votre logiciel FileZilla.

Sur FileZilla, vous allez sur le répertoire où se trouvent votre fichier robots.txt ou votre sitemap.xml. Vous avez juste à déplacer le fichier html que vous avez enregistré en local depuis la Search Console justement dans ce répertoire.

Ensuite, vous vérifiez l’intégration en rentrant dans votre navigateur l’url correspondant au nom du fichier.

Exemple : www.toto.com/*****.html.

Si l’url répond correctement c’est bon.

Vous pouvez alors demander la vérification auprès de la Search Console.

Et voilà c’est fait, votre Search Console est prête à l’emploi.

Dans les faits, il faut tout de même quelques jours à Google pour qu’il puisse récupérer la data à afficher. Donc soyez un peu patient.e.

Après validation vous pourrez jouir de toutes les fonctionnalités de l’outil.

  • Vous pouvez également valider votre inscription à la Search Console en pluguant votre Search Console à votre compte Analytics ou Google Tag Manager.
  • Une autre alternative concernant la méthode de validation de propriété est la validation DNS. Il faut d’avantage connaitre le paramétrage. C’est pourquoi les deux premières solutions proposées sont les plus simples  à mettre en place. Ou aussi le plug à GA et GTM.

 

Maintenant que vous avez validé votre accès, voyons ensemble en détail quelles sont donc les informations affichées par l’outil.

Et surtout en quoi elles peuvent vous aider dans la gestion de votre référencement.

 

Search Console : Portrait des différentes fonctionnalités

 

Quelles sont les fonctionnalités qui apparaissent sur votre Search Console ?

Onglet Vue d’ensemble

 

La page « Vue d’ensemble » nous affiche les premiers indicateurs importants.

search console vue d'ensembles

Performances

Il s’agit du nombre de clics générés depuis les listes Google sur vos pages sur les trois derniers mois.

 

Couverture

Il s’agit du volume de pages indexées valides (qui répondent correctement en code 200).

 

Améliorations

Il s’agit d’améliorations sur l’affichage de vos pages.

 

Les améliorations sur l’ergonomie mobile

Il s’agit de la liste d’erreurs d’ergonomie :

  • Ascenseur lattéral.
  • Textes trop petits / trop rapprochés.
  • Liens textes.

 

Améliorations sur le format du fil d’Ariane

Le microdata breadcrumb est-il bien présent ? Et bien intégré, sans erreur ?

 

Améliorations sur le champ de recherche associé aux site links

Les sitelinks apparaissent-ils bien ?

 

Vitesse de chargement : Actuellement en béta test

La vitesse de chargement en version desktop et mobile est-elle bonne ?

Onglet performances

 

Sur cette page, nous avons donc le nombre de clics, le nombre d’impressions (nombre de fois que vos pages apparaissent sur les listes Google), générés depuis les listes Google (Information sur les clics disponible dans la section vue d’ensemble).

Apparaissent aussi :

  • Le taux de clics (clics / impressions).
  • La position moyenne.

C’est intéressant pour comprendre l’évolution du volume de clics sur une période donnée (3 mois par défaut, mais customisable dans le filtre choix par date).

 

search console performances

Plus bas dans la page, nous avons accès à un échantillon de 1000 (maximum) requêtes sur lesquelles votre site est positionné.

Sur cet échantillon de mots clés, nous pouvons faire des filtres par :

  • Par requête marque / requête hors marque.
  • Par positions en première page, 2nde page, et au-delà.
  • Par taux de clics.
  • Par volume de clics.
  • Par volume d’impressions.

 

search console clics et requêtes

 

L’interface donne également le nombre de clics générés sur les listes Google pour chaque page de votre site.

Enfin il est également possible de filtrer vos performances de visibilité par pays (dans le cas d’une stratégie multi pays), et par device (desktop, tablette, smartphone). Le tout est filtrable par dates personnalisées.

Onglet Inspection de l’url

 

Vous pouvez (re)demander l’indexation d’une page en particulier si vous l’avez modifiée par exemple.

La SC vous indique si ladite page s’affiche correctement au format mobile.

Si ce n’est pas le cas, vous avez les axes d’amélioration qui sont affichés pour correctifs.

 

search console les performances

Les Ateliers Digitaux

Onglet couverture

 

Il vous donne le volume de pages indexées.

Vous avez accès au graphe sur l’évolution sur les 3 derniers mois.

Ainsi que les erreurs d’indexation.

Les url indexées présentes dans le sitemap.

Les url indexées non présentes dans le sitemap.

 

search console couverture

Onglet Sitemaps

La SC indique le niveau de prise en compte des pages listées dans le Sitemap.

 

search console sitemap

Les Ateliers Digitaux

Onglet Vitesse (fonctionnalité expérimentale)

Cet onglet est actif depuis quelques jours seulement. A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore de data remontée.

A disposition : un graphe dédié à la vitesse de chargement sur mobile et un autre sur desktop.

 

search console vitesse de chargement

Cette fonction est pluguée au Page Speed Insights de Google.

A titre personnel, je suis toujours aussi fan de Dareboost.

Voir également le guide sur le temps de chargement de page.

Onglet ergonomie mobile

Le rapport indique les axes d’optimisations à envisager sur l’ergonomie mobile.

Rappelons ici que l’ergonomie mobile devient un enjeu encore plus important maintenant que Google a basculé son indexation par défaut sur la version mobile de vos pages.

Voir le guide sur le mobile index first de Google.

 

search console ergonomie mobile

Onglet Liens

Cet onglet vous liste l’ensemble des domaines identifiés pointant vers votre domaine. C’est donc une première source d’information hyper intéressante sur les liens pointant vers votre site, bien que la data ne soit pas aussi fine que ce qu’on pourrait voir sur Majestic SEO.

A coupler ensuite avec des outils tiers.

search console liens externes

search console liens externes

L’onglet Paramètres

Il donne des informations sur les paramètres de la propriété.

La propriété est-elle validée ?

Nom de l’utilisateur principal.

Fonction changement d’adresse : A utiliser en cas de migration.

Ensuite, l’outil nous donne une information cruciale : Le mode d’indexation de votre site par Google. Votre site est-il en priorité analysé par les robots desktop ou mobile ?

Si Googlebot mobile est affiché, alors cela signifie que votre site est prêt pour l’indexation mobile. Pas mal non ?

 

search console paramètre

Onglet Anciens outils et rapports

Dans cette section on peut accéder à certains anciens rapports et outils.

 

Ciblage international

A paramétrer en cas de site multilingues.

search console hreflangFonction supprimer une url

On peut demander la suppression d’une page une par une.

 

Statistiques sur l’exploration

Cet outil nous donne des informations sur le volume de pages crawlées par jour. A comparer avec le volume de pages disponibles sur votre site. La data est assez limitée et ne peut pas vraiment se suffire à elle-même, il faudrait la compléter avec une analyse approfondie des logs serveurs.

Pour autant, elle nous permet de comprendre la profondeur d’analyse de votre site par Google.

L’outil nous indique aussi le temps de chargement de page moyen (chargement du 1er octet seulement).

Là aussi, c’est déjà une première information très pertinente.

 

 

search console statistiques d'exploration

Onglet paramètres d’url

Dans cet onglet on peut lister les variables d’url et types d’url qu’on ne souhaite pas voir crawlées et indexées par Google. Cette action doit être considérée comme complémentaire au renseignement du fichier robots.txt.

 

paramètres d'url

Les différents KPI (indicateurs clés) à prendre en compte

 

Voici quelques uns des indicateurs qui me paraissent les plus importants à vérifier (en parallèle des autres outils : Screaming Frog, Yooda Insights, Analytics, Majestic SEO etc).

Nombre de clics : Vous avez sur une période donnée l’évolution du volume de clics. Preuve de votre progression ou non de votre SEO.

Volume d’impressions : Si celui-ci est en hausse, on imagine logiquement que votre visibilité sur les listes Google est en hausse.

Volume de pages indexées : C’est un indicateur important de la santé de votre site, à coupler avec le volume de pages réel de votre site.

Erreurs d’ergonomie mobile : Il en faut le moins possible pour satisfaire l’expérience utilisateur sur mobile. Voir section sur le Mobile Index First.

Statistiques d’exploration : Si Google crawle qu’une infime partie des pages de votre site, peut être y-a-t-il un problème dans la structure de votre site, ou dans le contenu même des pages. A étudier de près.

Temps de chargement : Si votre temps de chargement de page est trop élevé, les moteurs et les utilisateurs viendront moins souvent et moins longtemps sur votre site, d’où l’intérêt de vraiment soigner cette partie.

 

Conclusion

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, la Search Console regorge d’informations très intéressantes à condition qu’on sache les utiliser et en tirer des pour actions efficaces et pertinents.

Les informations données par la Search Console sont très pertinentes. Pour la plupart elles s’avèrent être un premier niveau d’analyse et doivent donc être approfondies et couplées avec des outils tiers.

Les outils de l’ancienne version de la Seach Console restent quant à eux très pertinents et ne doivent surtout pas être supprimés.

Google si tu m’entends !!!

Donc si je dois lister le top 5 des fonctionnalités de la Search Console, je dirais :

  • Couverture.
  • Inspection d’url.
  • Ergonomie mobile.
  • Statistiques sur l’exploration.
  • Paramètres d’url.

A noter que dans l’ancienne version, on avait accès aux balises title et description, trop longues, en doublon ou manquantes. C’est dommage qu’on ne l’ai plus.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Leave a Reply

Coaching et consulting SEO

0Shares