Comment définir et booster sa stratégie éditoriale

By 29 novembre 2018Liste des articles SEO

Avant de booster la stratégie éditoriale, il faut d’abord que celle-ci soit bien définie.

Cette étape de définition de la stratégie est essentielle. Il vaut mieux prendre du temps au départ plutôt que d’en perdre par la suite.

Pourquoi la stratégie éditoriale est-elle si importante ?

 

Comme vous le savez déjà, la présence d’un contenu riche, dense, mis à jour et enrichi régulièrement à un impact direct et positif sur le site :

  • En terme d’expérience utilisateur : L’utilisateur peut prendre du temps à lire vos contenus, et augmente ainsi votre volume de pages vues. L’engagement de vos utilisateurs progresse sur votre site, et votre communauté se développe et devient de plus en plus qualifiée.

 

  • En terme de référencement : Vous allez augmenter progressivement le volume de requêtes sur Google sur lesquelles votre site se positionne, Google va venir plus souvent sur votre site, et mieux positionner votre site sur ses listes de résultats.

La rédaction de contenus s’avère ainsi un élément essentiel dans votre stratégie marketing digital.

Parce qu’elle a un rôle stratégique en terme de trafic, de conversions, de notoriété, d’engagement utilisateur, la stratégie éditoriale ne peut s’improviser.

De cette stratégie éditoriale nait le planning éditorial (c’est à dire le plan d’action éditorial qu’il conviendra de définir par la suite).

Il faut donc définir en amont la stratégie éditoriale ainsi que le planning éditorial correspondant.

 

Retour sur les différentes étapes de la définition de la stratégie éditoriale

 

Il faut bien se rappeler que cette stratégie éditoriale ne tombe pas du ciel, elle découle de la stratégie globale de l’entreprise, et de l’identité de la marque.

 

Définir les objectifs et les contraintes

 

Quels sont les objectifs éditoriaux ?  

S’agit-il de :

  • Développer la visibilité du site sur les moteurs de recherche, dans une optique d’acquisition de notoriété.
  • Recruter des adresses mails via l’inscription à la newsletter ou via le téléchargement d’un livre blanc.
  • Souscrire à un service ou acheter un produit.

Il est essentiel d’identifier les objectifs du site car le contenu éditorial dans son ensemble sera orienté vers ce ou ces objectifs.

Il n’y a que vous qui pouvez répondre à cette question pour votre entreprise.

Les objectifs éditoriaux sont proches / complémentaires des objectifs business.

 

Quelles sont les contraintes organisationnelles, budgétaires ?

Il s’agit de lister l’ensemble des contraintes qui vont impacter le travail éditorial :

  • Le budget : A-t-on du budget pour booster le développement éditorial ? Il peut s’agir de budget pour missionner une agence spécialisée (ou un freelance), ou pour engager une personne dédiée, un rédacteur web donc.
  • Le temps. Les équipes ont-elles du temps à investir dans la rédaction web ?
  • Les compétences rédactionnelles : Les équipes ont-elles toutes les compétences nécessaires à la bonne conduite d’un plan d’action rédactionnel ?

Ces contraintes vont nécessairement impacter le volume de rédaction ainsi que les délais de publication. Les objectifs doivent être revus à la baisse selon le niveau d’impact de ces contraintes. En tout cas il s’avère essentiel de bien les connaitre en amont afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.

En revanche, s’il s’agit de compétences rédactionnelles manquantes, il est possible de suivre une formation en écriture sur le web, ou éventuellement embaucher un stagiaire issu d’une formation journalistique ou littéraire.

 

Définir le projet éditorial

 

L’étape suivante consiste à répondre à quelques questions essentielles dont les réponses permettront de délimiter le périmètre rédactionnel.

 

Pourquoi écrire ?

Pour faire comme les concurrents ? Parce qu’on nous l’a demandé ? J’ai déjà eu ce genre de réponse.

Non, on écrit avec en ligne de mire les objectifs éditoriaux mentionnés ci-dessus.

Ces objectifs vont guider / orienter toutes les étapes de notre rédaction web. C’est pourquoi il est essentiel de les avoir en tête.

Si on commence à rédiger sans avoir en tête ces objectifs on n’ira pas bien loin.

 

Pour qui écrire ?

La réponse est simple : Pour son personna, c’est à dire le portrait robot de son utilisateur cible, qui a des besoins, des contraintes bien définies et qui a besoin de réponses à ses questions / problématiques.

Nous chercherons donc à répondre à ces questions / problématiques dans le contenu éditorial.

 

Sur quoi écrire ?

La réponse est simple : Ecrire sur les sujets qui intéressent / concernent l’utilisateur cible.

Concernant ce point, l’étape suivante consistera à définir et construire le planning éditorial. Il s’agit d’une feuille de route des contenus à rédiger.

 

Quel espace géographique ?

Quel est le périmètre géographique concerné par notre stratégie éditoriale ?

Où se situe l’utilisateur cible ? En Vendée ? Dans les Pays de la Loire ? En France ? En Europe ?

Il s’agit d’une dimension essentielle qui impacte la stratégie et le planning éditorial.

 

Quels sont les types de contenus que nous pouvons intégrer dans notre stratégie éditoriale ?

 

Ce choix dépend bien évidemment de l’utilisateur cible, selon ses habitudes, ses besoins, le temps de lecture.

  • Fiches produits.
  • Contenus chauds : Actualités, interviews.
  • Quizz / Sondages / Concours.
  • Infographies.
  • Vidéos.
  • Fiches conseils.
  • Guides pratiques.
  • Définitions.
  • Livres blancs.
  • Check-list.
  • Etudes de cas.
  • Podcasts.
  • UGC = User Generated Content (Contenus rédigés par les utilisateurs : Il s’agit plutôt d’une conséquence de la qualité éditoriale).

 

Définir la charte éditoriale

Il s’agit d’une étape essentielle car la charte éditoriale, impactée par l’identité de la marque, et de l’utilisateur cible :

  • Détermine la tonalité du discours, ainsi que l’approche et la manière de traiter les sujets.
  • Détermine les sujets à traiter (impact fort sur l’architecture de l’information et la navigation).

 

Une fois que la stratégie est définie, quelles sont les prochaines étapes ?

Une fois la stratégie éditoriale définie, il convient de construire le planning éditorial. Celui-ci va nous servir de calendrier de publication de contenus. Comme la stratégie, le planning éditorial ne s’improvise pas et répond à des règles et besoins précis.

Il doit prendre en compte l’effet de saisonnalité, le marronnier éditorial (c’est à dire les grandes dates telles que les soldes, la fête des mère, fête des pères, Noël etc), les dates propres à sa marque (date de création du premier magasin physique par exemple, date de mise en ligne du nouveau site, date de mise en place d’un partenariat avec tel autre acteur du secteur).

L’objectif du planning est de lister sur une période de plusieurs moi et prioriser la création de différents types de contenus.

Nous verrons ce point plus en détail dans un prochain article.

Une fois le planning défini, il reste à se concentrer sur la rédaction des contenus déjà identifiés, en respectant les règles de la rédaction sur le web.

Une fois les contenus rédigés, corrigés et publiés, il convient de suivre les performances des articles via un tableau de bord préalablement défini.

Comme vous pouvez le constater, la stratégie éditoriale dans son ensemble obéit à des règles et suit des étapes bien définies.

Mieux vous aurez défini en amont les points mentionnés ci-dessus, plus la rédaction des contenus s’avèrera aisée pour vous.

 

Où en êtes-vous dans votre stratégie éditoriale ? Avez-vous déjà bien défini toutes les étapes vues ci-dessus ? Votre planning est-il réaliste et cohérent ? Votre rédaction respecte-t-elle les guidelines de l’écriture sur le web ?

Si vous sentez que votre stratégie éditoriale est encore perfectible, il est encore temps de réagir.

Parlons-en !!

nvidal

Author nvidal

More posts by nvidal

Leave a Reply

Coaching et consulting SEO