Quelles sont les règles et bonnes pratiques de la rédaction SEO ?

By 16 décembre 2019Liste des articles SEO

Qu’est-ce que la rédaction SEO ? Quelle est la différence entre rédaction SEO et rédaction web ?

La rédaction web a pour objectif de plaire à la fois aux moteurs de recherche et aux utilisateurs.

Les deux objectifs pourraient paraitre opposés pourtant, il est tout à fait possible d’allier les deux.

C’est pour cela qu’on parle de rédaction SEO, car la rédaction web est fortement orientée sur des objectifs SEO.

 

Mais concrètement comment vous y prendre pour allier intérêts SEO et utilisateurs dans votre rédaction web ?

C’est tout l’objectif de cet article de vous montrer les règles à respecter pour construire une rédaction web orientée SEO comme un chef !!

Vous êtes prêt.e ? C’est parti !!

 

Sommaire

 

  • Qu’est-ce qu’un contenu SEO-friendly ?
  • Proposez un contenu de qualité.
  • Écrivez pour vos internautes.
  • Pensez « longue traîne ».
  • Variez les formats de contenus.
  • Optimisez vos pages de contenu pour le référencement.
  • Permettez à vos pages de contenu d’être bien indexées.
  • Faites la promotion de vos contenus.
  • Suivez les performances de vos pages.
  • Conclusion.

Respecter les guidelines officielles des moteurs de recherche permet aux pages de votre site d’être bien identifiées, analysées et indexées par les moteurs de recherche.

 

rédaction seo

Rédaction SEO : Qu’est-ce qu’un contenu SEO-friendly

 

Difficile de parler de rédaction SEO, sans (ré)expliquer ce à quoi correspond un contenu SEO-friendly, un contenu « apprécié » par les moteurs de recherche.

Un contenu SEO-friendly répond aux guidelines des moteurs de recherche, en termes de :

  • Largeur et profondeur du champ sémantique.
  • Axe de rédaction sur un sujet dédié, qui sera valorisé par un mot clé principal et des mots clés secondaires.
  • Pas de sur-optimisations.
  • Format des templates de pages comportant les optimisations propres au référencement naturel.
  • Qualité d’indexation de vos pages.

 

Règle #1 de la rédaction SEO : Proposez un contenu de qualité

 

La règle sur la qualité du contenu est plus en vigueur que jamais : A l’aube de 2020, il vous faut proposer un contenu de qualité.

 

Ok, mais proposer du contenu de qualité, qu’est-ce que ça veut dire ? Et inversement, du contenu de mauvaise qualité, qu’est-ce que c’est ?

 

Du contenu de qualité, c’est :

 

  • Du contenu frais, à jour, sans erreur, exhaustif dans le traitement du sujet.

Cherchez à toujours présenter le contenu le plus à jour possible. Faites en sorte de répondre de manière complète dans votre contenu. L’objectif étant que votre lecteur ait toutes les infos nécessaires.

  • Du contenu qui soit assez long pour correspondre à un champ sémantique large.

La longueur optimale est toujours un sujet d’actualité. Quelle est la longueur optimale ? 200 mots ? 400 ? 900 ?

Au risque de vous décevoir, il n’y a pas de longueur optimale. L’idée est surtout d’être complet dans votre réponse, tout simplement. Ne cherchez pas à gonfler artificiellement le contenu de votre article, cela ne changera rien. Ecrivez surtout ce qui est utile.

La longueur de vos contenus dépend de vos objectifs, de votre secteur, de votre capacité rédactionnelle.

Gardez en tête que votre objectif premier reste la qualité de la réponse apportée à votre utilisateur.

 

  • Du contenu fréquent et régulier (selon les ressources disponibles).

La fréquence et la régularité dans la publication de vos contenus s’avère être une contrainte importante. Importante à deux niveaux :

  • De nouveaux contenus publiés régulièrement sur votre site pousseront les moteurs à venir analyser vos pages, ce qui impactera votre visibilité sur les moteurs de recherche.
  • Vos lecteurs seront plus facilement marqués par vos contenus. De cette manière, vous arriverez à créer un lien entre vous et vos lecteurs. Ils pourront devenir ambassadeurs de votre marque et de votre site.

Règle #2 de la rédaction SEO : Ecrivez pour vos internautes

 

A l’aube de 2020 on écrit en priorité pour les internautes, pas pour les moteurs de recherche.

Finie et révolue, l’époque où on rédigeait en priorité pour les moteurs de recherche.

Si on écrit pour l’internaute, on décide de lui apporter des réponses adéquates par rapport à ses besoins et ses contraintes selon un contexte de recherche et de navigation particulier.

 

  • Ecrire pour l’internaute implique également de susciter une émotion. L’idée n’est pas de faire pleurer l’internaute à chaude larme, mais plutôt de créer une émotion, de toucher le lecteur dans un contexte précis.

 

  • Ecrire pour l’internaute implique de ne pas rentrer dans le cercle infernal de la sur-optimisation telle que le « keyword stuffing ».

Pour rappel, ou pour information, le keyword stuffing consiste à répéter un même terme X fois dans un article dans l’unique perspective de faire remonter ladite page dans les listes de résultats Google.

Quitte à rendre le contenu complètement illisible pour les utilisateurs.

Bien évidemment cette technique a été largement utilisée pendant de nombreuses années mais n’a plus lieu d’être en 2020.

Autre sur-optimisation possible : rajouter du texte blanc sur fond blanc. Vous vous doutez bien que je ne vous recommande pas cette technique :).

 

  • Ecrire pour les internautes implique enfin d’orienter la stratégie de contenu sur les réponses à apporter aux question des internautes.

On rentre ici dans le contenu orienté SEO vocal et conversationnel. Voir le guide ici sur le SEO Vocal.

Règle #3 de la rédaction SEO : Pensez « longue traîne »

 

La longue traine est votre amie.

La longue traine, ce sont les requêtes (très) longues composées de plus de 5-6 termes.

Ce sont des requêtes très peu tapées par les internautes mais qui peuvent générer du trafic très qualifié.

  • Favorisez un champ lexical large : termes connexes et complémentaires, synonymes.
  • Important dans la stratégie SEO vocal et local.

Règle #4 de la rédaction SEO : Variez les formats de contenus

 

Si vous en avez la possibilité, variez les types de contenus. Par exemple, en plus de rédiger des articles ou des guides d’achat, vous pouvez vous focaliser sur :

  • Les infographies / Images.
  • Les vidéos.
  • Les interviews.
  • Les podcasts.
  • Les études de cas.
  • Les sondages et quizz.

Bien sûr, tout dépend de votre stratégie éditoriale, de vos contraintes matérielles et financières, mais ces contenus peuvent être facilement relayables sur les réseaux sociaux, et vous apporter une visibilité différente des articles ou contenus « plus classiques ».

 

Règle #5 de la rédaction SEO : Optimisez vos pages de contenu pour le référencement

 

Cette règle N°5 concerne une dimension plus technique de votre stratégie de référencement naturel.

Optimiser vos pages pour le référencement est bien sûr un axe capital. Vous pouvez écrire le meilleur contenu du monde, si les moteurs de recherche n’y ont pas facilement accès, il ne sera vu par personne.

Quelles sont les règles pour référencer vos pages web ?

 

  • Placer le terme principal dans les balises title et description.

 

Vos balises title et description doivent inciter à l’action. Elles doivent afficher la proposition de valeur de la page.

TODO : Placer le terme principal de votre page au début de la balise title et description.

Faire en sorte que le contenu de la balise incite au clic. Intégrer des éléments call to action tels que « Découvrez notre catalogue à prix cassé ».

 

  • Afficher une introduction (chapô) travaillée pour tenir le lecteur en haleine.

 

Le chapô est le plus souvent placé en haut de page sous le h1. C’est donc un des éléments de la page vus en priorité par votre lecteur.

Le chapô doit expliquer en quelques phrases le contexte du sujet de la page. Il doit donner suffisamment d’information pour donner envie à l’utilisateur de lire la suite du contenu. Pour ce faire, il doit répondre aux questions suivantes :

  • Qui
  • Quoi
  • Comment
  • Quand
  • Pourquoi

Exemples :

Comment bien choisir votre canapé convertible ?

Où sont fabriqués les canapés convertibles de la marque Toto ?

En rédaction web, il faut donner envie au lecteur dès le départ de lire la suite de l’article. C’est pourquoi le chapô a un rôle vraiment important.

 

  • Balises H1, H2 H3 : Un contenu optimisé est un contenu structuré.

Pour un meilleur confort de lecture, il faut structurer votre article. Le h1 est le titre, les H2 et H3 sont des sous-titres.

Autre argument : le lecteur voit tout de suite les idées principales que vous allez parcourir dans votre article. D’où l’intérêt de présenter des sous-titres pertinents et clairs.

 

  • Balises microdata : Pour un meilleur taux de clics sur les listes Google.

Prenez bien le temps de structurer les contenus de votre article avec des microdatas, tels que le fil d’Ariane, les avis, les votes.

Google peut s’en servir pour enrichir l’affichage de votre lien dans ses listes de résultats.

Voir la liste des microdata ici.

 

  • Attribut alt des images.

Pensez bien à mettre un attribut alt sur les images principales de vos contenus. Pour un article, mettez en attribut alt le titre de votre article. Pour une fiche produit, mettez le type de produit + nom de votre produit + marque.

 

  • Linking interne : Proposez un maillage interne riche et intuitif.

Le guide pour bien référencer vos pages web

 

Règle #6 de la rédaction SEO : Permettez à vos pages de contenu d’être bien indexées

 

La structure de votre site doit permettre aux moteurs de recherche d’accéder à l’ensemble des pages (présentant un intérêt business et SEO) de votre site.

Parmi les règles à prendre en compte et à respecter :

 

  • Pages présentes dans la structure du site et qui répondent correctement en 200.

Faites bien attention que vos pages de contenus soient bien linkées depuis les pages de votre site.

 

  • Attention aux balises noindex rel canonical.

Ne mettez une balise noindex que sur les pages que vous ne souhaitez pas voir indexées.

Attention à l’utilisation de la balise rel canonical, faites bien attention que la balise présente dans votre page pointe bien vers la page de référence. Si elle pointe vers elle même, ce n’est pas un problème.

 

  • Pas de duplication de contenus.

 

Voir le guide sur la gestion de la duplication de contenu.

 

  • Obtenez des back links de qualité pointant vers vos pages de contenus.

Le guide pour rendre votre structure de site SEO-friendly.

Règle #7 de la rédaction SEO : Faites la promotion de vos contenus

Une fois que vos articles sont pondus, il faut les faire connaitre, auprès de vos partenaires et auprès des réseaux sociaux.

N’hésitez pas à publier sur les groupes sociaux sur lesquels vous êtes inscrit.

Vous pouvez aussi utiliser des sites de partages sociaux tels que Medium et / ou Maddyness.

Enfin, vous pouvez utiliser les articles invités qui vous permettent de vous faire connaitre autrement.

Règle #8 de la rédaction SEO : Suivez les performances de vos pages

 

  • Suivez votre trafic dans le temps, par source et par type de page.

Suivez le trafic généré par vos contenus par sources de trafic et / ou par types de pages.

 

  • Suivez les positions de vos requêtes phare avec des outils dédiés.

Vous pouvez utiliser Yooda Cloud pour suivre dans le temps les positions de vos requêtes phares, par langues, par pays.

 

  • Choisissez les bons mots clés avec des outils dédiés, et développez votre longue traine.

De nombreux outils existent :

  • Ubersuggest : Gratuit.
  • AnswerThePublic : Gratuit.
  • Yooda Insights.
  • Ranxplorer.
  • SEOQuantum.

 

Conclusion

 

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, la rédaction SEO répond à des règles SEO précises.

Si votre structure de site est bonne, et si vos templates de pages sont SEO-friendly, vous n’avez pas de souci à vous faire, concentrez-vous sur une rédaction de contenu de qualité, tout en répondant aux besoins et contraintes des utilisateurs cibles.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, et à le commenter.

Leave a Reply

Coaching et consulting SEO

0Shares